Un projet urbain de reconversion

Sous l’impulsion de Nantes Métropoles, le groupe Altarea Cogedim – à travers sa direction régionale Cogedim Atlantique – et deux cabinets d’architectes-urbanistes, DTACC et Tandem+, ont uni leurs compétences pour donner un sens fort à leur proposition et répondre ainsi aux attentes de la Ville et de ses habitants. Les éléments patrimoniaux en lien avec les caractéristiques architecturales du lieu seront conservés, à savoir le porche et l’ancien pavillon du Greffe. A sa livraison début 2020, le nouvel ensemble développera 160 logements, dont 50 % de logements sociaux, une maison de la petite-enfance de 40 berceaux, des places de stationnement publiques et privées dans un parking sous-terrain et l’aménagement d’un mail paysager et végétalisé dans la prolongation du square Faustin-Hélie.

De nouveaux logements pour le centre-ville

Ce projet, à la fois simple et original, propose aux Nantais une nouvelle manière d’habiter en centre-ville. Dans le cœur historique de la ville, de grands logements intimes et ouverts sur un parc paysager verront le jour. Du T1 au T5, la plupart bénéficieront de prolongements extérieurs importants (terrasse, jardin d’hiver, balcon, loggia…). Les appartements proposés seront flexibles et « réversibles » pour répondre de façon sur-mesure à tous les usages et à l’évolution de typologie des familles.

Une approche volontariste de mixité sociale…

Pour optimiser le confort de vie et renforcer les liens, le programme proposera des espaces mixtes : terrasses partagées et jardin central partagé également avec le public. Avec 83 logements sociaux situés dans l’ensemble de l’opération, le programme sera attractif pour tous.

Nantes Métropole Habitat a été désigné comme l’opérateur des logements sociaux.

… Et de mixité intergénérationnelle

Conformément aux orientations retenues par Nantes Métropole Habitat, une part importante des logements sociaux sera prioritairement destinée aux personnes âgées. De créateurs de lieux, Altarea Cogedim et ses partenaires deviennent créateurs de liens afin de répondre à la demande des collectivités et de leurs résidents. Ceux-ci pourront bénéficier de logements innovants correspondant à leur style de vie et à leurs attentes (colocation entre personnes âgées, grands espaces pour se rassembler et se retrouver…) : tout sera pensé pour que le nouvel ensemble constitue un véritable lieu de vie. Dans cet état d’esprit, une part des logements sociaux sera consacrée aux personnes en situation de handicap.

Un multi-accueil pour les tout-petits

Un espace – d’une surface de 467 m² – accueillera 40 enfants âgés de 3 mois à 4 ans à l’intérieur de deux unités identiques disposées sur un seul et même niveau ouvert sur l’extérieur. Le jardin de 250 m² associé à cette halte multi-accueil offrira aux enfants des possibilités de jeux variés. Par sa conception, il contribuera à leur développement, à l’éveil de leur curiosité et à leur épanouissement.

Le futur exploitant de l’accueil petite enfance sera désigné prochainement par la Ville de Nantes.

Un nouveau parking souterrain

Une attention toute particulière a été portée aux accès et à la fluidification des circulations. A ce titre, un parc de stationnement public et privé verra le jour sur deux niveaux avec une entrée commune située depuis la rue Descartes pour répondre à la demande des résidents.

Des places de stationnement réalisées dans le même volume
  • 252 places de stationnement pour le parking public de plain-pied, 21 emplacements deux roues motorisées, 26 emplacements vélos.
  • 170 places de stationnement pour le parking privé.
L’accès piéton

L’entrée principale des piétons se fera totalement de plain-pied, depuis la partie sud du pavillon du greffe. Deux autres accès piétons seront localisés sur la rue Deshoulières (proximité Boulevard Guist’Hau) et sur la rue Harouys.

Une nouvelle salle de spectacle

Une seconde vie pour le pavillon du Greffe

Une nouvelle salle, d’une capacité d’accueil de 250 places accueillera des spectacles vivants et proposera des espaces événementiels pour des séminaires d’entreprises.

En complément, la modularité des espaces devrait permettre de proposer un espace cinémathèque, pour organiser des événements culturels à destination de tous les publics, y compris scolaires en journée. Le pavillon du Greffe pourra, à terme, accueillir toutes ces activités, sur près de 600 m² de surface utile, répartis sur deux niveaux.

Faire entrer la nature en ville

L’omniprésence du végétal est une particularité du projet. Côté rue Harouys, un espace paysager ouvert au public prolongera le square Faustin-Hélie : avec des arbres de hauteur, un verger et des pelouses, il s’agira d’une nouvelle promenade pour se détendre, pique-niquer ou jouer.

Au centre des constructions, les jardins seront ouverts en journée au public pour devenir un point de rencontre, de respiration et d’articulation entre les quartiers alentours. Ils seront plantés d’arbres d’ornement ou d’arbres fruitiers. Les espaces non bâtis seront végétalisés, des récupérateurs de pluie et des nichoirs seront installés. L’association nantaise Bio-t-full participera à la vie du site afin que l’entretien et la production des arbres à fruit ainsi qu’un jardin potager implanté sur un toit soient partagés avec les habitants.